logo
RECHERCHER
OK
Documents Les Grands principes du recyclage des DEEE
Les Grands principes du recyclage des DEEE

La composition complexe des Equipements Electriques et Electroniques impliquent une diversité des modes de traitement en fin de vie. Nous traiterons ici des méthodes qui valorisent les matières premières qui constituent le produit.

Les différentes étapes réalisées pour atteindre une revalorisation des matières premières peuvent être décrites de la manière suivante :

  • le démantèlement,
  • l’extraction de fluides et des composants dangereux,
  • le broyage,
  • et les opérations de séparation de fractions associées, les procédés thermiques.

Le Démantèlement

A l’heure où les filières de traitement des déchets se développent, les enjeux se situent sur la capacité de l’entreprise de recyclage a détenir deux avantages comparatifs :

1. Etre capable de séparer/démanteler et extraire des matières premières homogènes de valeur, à partir d’un objet complexe devenu inutilisable,

2. Maîtriser un réseau d’entreprises sur lesquelles s’appuyer pour valoriser au maximum les matières premières extraites ou les pièces de valeur obtenues (cartes mères d’ordinateur, par ex.).

Le démantèlement concerne surtout les unités centrales, la dépollution vise tous les lots de PAM, avec le retrait des batteries, toners, huile, condensateurs, etc.,

Peu mécanisée, cette activité est aujourd’hui adaptée à la mise en oeuvre des prescriptions de la « Directive DEEE » pour favoriser le réemploi de la matière et le traitement séparé des substances et composants spéciaux.

Le niveau de démantèlement varie selon les déchets et selon les sites, en fonction des filières spécialisées de valorisation des extrants.

Pour le traitement des appareils à tube cathodique, le démantèlement et le tri manuel s’avèrent particulièrement adaptés. Ils permettent d’associer au process, une analyse fine que ne pourrait fournir un traitement automatisé. Ceci est particulièrement vrai pour des appareils de formes, de tailles, de technologies très divers, n’ayant pas bénéficié d’une éco-conception.

Les sites pratiquant le démantèlement sont souvent adossés à des centres de réemploi , ou à des activités de broyage d’une fraction des extrants. Demandant peu de qualification mais très consommatrice en main d’oeuvre, cette activité est dans beaucoup de cas, confiée à du personnel en situation d’insertion .

L’obligation de reporting pour le démantèlement

Enfin la mise en place de procédures de traçabilité représente un véritable enjeu pour l’opérateur de démantèlement à la fois dans le but de répondre aux exigences de reporting de la directive et d’assumer s a responsabilité qui ne se limite pas à sa propre intervention dans le cadre de la Responsabilité Elargie du Producteur. L’opérateur de démantèlement se doit de prolonger la traçabilité des extrants jusqu’au traitement final.

Ainsi, peut-on dire que le démantèlement est l’une des composantes du traitement global des DEEE. L’intervention humaine, appuyée par des systèmes de détection des matériaux, permet une analyse fine des éléments démontés et une orientation intelligente des produits vers les filières industrielles de broyage. Tout cela passe par la mise en place de technologies adaptées et la réalisation de cahiers des charges exigeants.

La circulation des informations entre les différents partenaires s’avère donc fondamentale.

Documents Les Grands principes du recyclage des DEEE
Evènements

11e Assises nationales de la Prévention et Gestion Territoriale des déchets

TIC ETHIC intervient le Vendredi 17 Septembre

11h à 12h30

Atelier 13 : "Le Réemploi et les TIC" (Technologies de l’Information et de la Communication)

Animé par Bernard VERDONCK, Administrateur CNR, Président Réseau des Ressourceries

Intervenants :

- Anne BRINGAULT, Directrice, Les Amis de la Terre : guide du réemploi, site internet « Produits pour la vie », résultat d’une étude sur l’obsolescence programmée

- Benoît VARIN, Gérant, TIC ETHIC : "Comment développer le Réemploi industriel au sein des Collectivités Territoriales et favoriser le marché de l’occasion grâce à des solutions technologiques innovantes ?"

- Michael COPSIDAS, Directeur, EcoGeste

Au plaisir de vous rencontrer à cette occasion !

Inscription sur : http://www.paris-dechets.com/2010/co/vendredi-17-sept.html